Centrale Lyon : un partenariat avec l'Ukraine

Guid'Formation | 12.09.2017 à 16h11 Mis à jour le 12.09.2017 à 16h11
image

Attiré par les pays de l’Est ? L’école Centrale de Lyon a conclu un accord « Erasmus+ » avec l'Institut polytechnique Igor-Sikorski et l'Université nationale Taras-Chevtchenko pour un échange entre élèves-ingénieurs et enseignants-chercheurs.
 
Sous l’impulsion d’Anton Korniienko, maître de Conférences ukrainien à Centrale Lyon, ce programme Erasmus+ d’une durée de deux ans (2017-2019) va favoriser la mobilité des étudiants français (à partir de la rentrée 2018) et ukrainiens pour des séjours d’échanges académiques ou en laboratoire de trois mois à deux ans. Pour les enseignants-chercheurs l’objectif est de développer des projets de recherche communs et d’échanger sur les pratiques pédagogiques.
 
Sur le cursus ingénieur, Centrale Lyon accueille des étudiants de plus de 50 universités partenaires. Les formations en langues étrangères représentent des leviers pour positionner la nouvelle génération d’ingénieurs auprès des entreprises.
 
En plus du Master Nanoscale Engineering, l’école propose depuis la rentrée 2016 deux autres masters, dispensés en anglais :

  • Un Master’s degree in Aerospace Engineering pour former des cadres techniques et initier des chercheurs pour l’industrie aéronautique, qui compte les acteurs de la sous-traitance de grands groupes tels que Safran ou Airbus.
  • Un Master’s degree in Acoustics pour former des cadres de l’industrie, des chercheurs et des enseignants chercheurs, dans le domaine de l’acoustique ou des vibrations.
 
Membre du réseau T.I.M.E. (Top Industrial Managers for Europe), Centrale de Lyon compte près de 180 accords-cadres internationaux avec des universités dans 34 pays.