Le réseau Polytech milite pour l’égalité hommes-femmes !

Guid'Formation | 10.05.2017 à 15h40 Mis à jour le 10.05.2017 à 15h40
image

C’est en moyenne 30 % de femmes qui intègrent chaque année le PeiP (Parcours des écoles d’ingénieurs Polytech) et à peine moins qui sont admises en cycle ingénieur dans l’ensemble des écoles françaises. Zoom sur les actions menées par le réseau Polytech qui regroupe 14 écoles à travers le pays.

Le véritable but de ce réseau est d’encourager sans cesse les jeunes lycéennes aux vocations scientifiques, domaine souvent apprécié des garçons, et donc d’augmenter la part de femme dans les écoles supérieures d’ingénieurs.

Forte de son réseau qui s’étend dans toute la France, Polytech a décidé depuis plus d’un an d’opter pour le langage épicène afin de promouvoir l’égalité des genres. Aussi appelé « langage non-sexiste », il s’agit d’une règle d’écriture qui vise à rendre neutre le langage du point de vue du genre. Désormais, l’ensemble des documents de travail et des supports de communication seront soumis à cette règle.

Dans un second temps, le réseau va encore s’appuyer sur sa taille pour diffuser un message capital : tous les métiers d’ingénieurs auxquels préparent les spécialités du réseau Polytech sont accessibles aux jeunes femmes. Cela va passer par les conférences, les journées portes et les salons que le réseau organise ou bien auxquels il participe. Exemples à l’appui, les élèves-ingénieures pourront venir témoigner et partager leurs expériences avec les jeunes lycéennes tentées par le parcours ingénieur.

Il est capital de lever les autocensures et de dénoncer les préjugés qui peuvent exister dans ce secteur. Chacun doit bien avoir conscience qu’une femme ingénieure aura les mêmes chances de réussite qu’un homme. Cela dépendra simplement de son niveau, de son implication et de ses compétences. Mais en aucun de savoir s’il s’agit d’un homme ou d’une femme. Le réseau Polytech milite pour que l’intérêt pour les sciences et les techniques, quel que soit le domaine, soit ouvert à toutes et tous.

Citons quelques exemples d’actions concrètes du réseau Polytech :
  • Polytech Lille : 4 élèves-ingénieures ont témoigné de leur parcours devant un parterre de lycéennes ;
  • Polytech Annecy-Chambéry : une ingénieure de 4è année est actuellement marraine de l’association « Elles bougent » dont l’objectif est de faire découvrir les métiers d’ingénieures et techniciennes ;
  • Polytech Nantes : membre pour la 3è année de suite de l’opération « L’industrie : c’est aussi pour les filles » qui a fait participé 125 lycéennes de seconde à un grand jeu de rôle ayant pour but de faire découvrir de façon ludique et participative différents métiers de l'Industrie.